07.04.2022 - 06.11.2022

" La Fin est dans le commencement et cependant on continue "

Citation de Samuel Beckett

DOSSIER DE PRESSE (FR)LIVRET DE SALLE

Une exposition où le spectateur devient acteur et se retrouve immergé au centre d’installations conçues par les artistes pour exciter ses sens au travers d’une multitude d’expériences l’invitant à se reconnecter à son corps.

Avec la naissance vient la mort, inéluctable et intrinsèque au fait d’exister. Cette mortalité, liée à notre condition humaine, fait de nous des êtres vulnérables, tantôt forts et résilients, tantôt faibles et fragiles. Cependant entre le commencement et la fin, il y a la vie, le corps en mouvement, ce corps qui fonctionne notamment grâce aux cinq sens qui nous relient au monde.

Le titre de cette exposition est extrait de la pièce Fin de partie, écrite en français par Samuel Beckett en 1957. Il y remet en cause les principes du théâtre classique en présentant un récit sans péripéties, des personnages sans histoire et un lieu sans repère. Malgré ce vide absurde, la seule condition humaine des personnages suffit à créer un moment d’existence, où tout est possible.

Ce projet polysensoriel aborde l’humain comme outil de perception et traceur des possibles. A partir des perceptions naturelles livrées par nos sens, les personnalités invitées, issues de disciplines variées, révèlent leur propre interprétation de la vue, du toucher, de l’ouïe, de l’odorat et du goût en se donnant pour règle de ne pas s’arrêter à un médium spécifique : ils sont designer, designer lumière, plasticienne, artiste sonore, créatrice textile, danseuse et botaniste. Leurs expérimentations se confondent, se complètent dans un continuum organique. Plusieurs dimensions inaliénables du corps créent la résonnance universelle de ce récit : le mouvement et la vulnérabilité, soit un moyen et une fin, représentent tous deux les forces et les faiblesses de nos enveloppes corporelles, de notre psyché et notre position dans ce monde.

Au niveau de La scénographie, les sens se déploient au sein de cuves monumentales en inox repeintes en couleurs pour l’occasion. Des rituels et des performances chorégraphiques viendront ponctuellement s’agréger à cette œuvre collective réalisée par neuf artistes:
La Vue par Odile Soudant
Le Toucher par Rachel Marks
L’Odorat et le Goût par Julie C. Fortier
L’ouïe par Reto Pulfer (prêt du Frac Artothèque Limousin de Nouvelle Aquitaine)
Le Mouvement par Jeanne Vicerial et Julia Cima
La Vulnérabilité par Marc Jeanson et Atelier Marietalexandre

Commissariat d’exposition : Nathalie Viot

PARTENAIRES

PRODUCTION

Ingéliance : ingénierie robotique
Groupe Chalvignac : cuves en inox
Seigneurie Gauthier : peintures
Les jardins respectueux, Gourmandises et chocolat et la Chèvre Rigolote
Association Cobble dirigée par Victor Dérudet :pr oduction déléguée, conception et fabrication de structures
Arthur Destriat : manutention et régie
Barillet Menuiserie
Blomkal : découpe bois (Angoulême)
Stéphane Bottard : création lumière et vidéos
Laetitia Andrighetto et Jean-Charles Miot: artisans verriers
Manon Clouzeau : céramiste
Guillaume Barbareau : technicien imprimante 3D céramique