BLUNK SHOP POP-UP

Une co-production de la Fondation d’Entreprise Martell x WE DO NOT WORK ALONE x JB Blunk Estate.
The Blunk Pitcher – Pichet à sauce en céramique, édition limitée,150 exemplaires, fabriqué à la main par Sophie Irwin (Prix: 150€)

BLUNK SHOP

7 septembre - 20 octobre 2024

A l’occasion de l’exposition JB Blunk, Continuum, la Fondation d’Entreprise Martell et le JB Blunk Estate se sont associés à WE DO NOT WORK ALONE, maison d’édition d’objets fonctionnels pensés par des artistes pour créer une édition exclusive d’un pichet à sauce à partir d’une pièce originale de JB Blunk de 1975, actuellement exposée à la Fondation. Ce pichet a été choisi par Mariah Nielson, la fille de JB Blunk, comme une pièce représentative du travail de son père. Elle illustre la relation de JB Blunk à l’artisanat et son implication absolue dans la fabrication d’objets du quotidien qu’il concevait pour son propre usage.

Cette réinterprétation en édition limitée à 150 exemplaires réalisée par la céramiste strasbourgeoise Sophie Irwin sera en vente exclusive à la Fondation Martell à Cognac ainsi qu’au Blunk shop à Paris et sur www.wedonotworkalone.fr et www.jbblunk.com. (prix: 150 euros) à compter du 7 septembre.

Le catalogue de l’exposition en version bilingue sera également en vente à compter d’octobre.

Le Blunk Shop, 58 rue du Vertbois, 75003 Paris

WE DO NOT WORK ALONE accueille le Blunk Shop, une présentation inédite des éditions du JB Blunk estate, du Blunk Pitcher aux côtés d’une une sélection d’objets : cups en céramique, t-shirts, bijoux, posters ou crochets de Martino Gamper, designer invité et scénographe de l’exposition à la Fondation Martell.

Informations pratiques :

Du 7 septembre au 20 octobre 2024:
mardi – vendredi de 12h à 18h
samedi de 14h à 18h

Renseignements au 06 74 83 01 29

A propos de WE DO NOT WORK ALONE

WE DO NOT WORK ALONE a été créé à Paris en 2016 par Louise Grislain, Anna Klossowski et Charlotte Morel.

La maison édite, en séries limitées, des objets usuels conçus par des artistes. Elle propose aux artistes un écart vis-à-vis de leur pratique habituelle en les confrontant à la question de la fonctionnalité et de l’usage. En s’appuyant sur des savoir-faire artisanaux ou industriels, ces objets de la vie quotidienne sont produits au cas par cas, selon des modalités définies en collaboration avec l’artiste. Le projet s’entend comme une tentative nouvelle de répondre à la question ancienne des liens entre l’art et la vie quotidienne. Son nom est aussi le titre du recueil de pensées sur la création artistique du potier japonais Kawai Kanjiro.


JB BLUNK - CONTINUUM

JB BLUNK

CONTINUUM
8 juin - 29 décembre 2024

La Fondation d’entreprise Martell est heureuse de présenter la première exposition rétrospective en Europe du sculpteur américain JB Blunk (James Blain Blunk, 1926-2002) organisée en lien avec sa fille Mariah Nielson, directrice de JB Blunk Estate, avec la contribution pour la recherche d’Anne Dressen, curatrice au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris.

L’exposition CONTINUUM propose une immersion dans l’œuvre de JB Blunk, méconnue du grand public, mais mythique pour de nombreux artistes, pour qui il reste une source d’inspiration.

L’exposition présente un vaste ensemble de pièces réalisées par Blunk permettant de comprendre son approche singulière : qu’il s’agisse de réaliser des œuvres d’art ou bien de créer des objets usuels, son travail -en dialogue constant avec son environnement- est un plaidoyer puissant plaçant la création au cœur de la vie quotidienne.

Blunk puisait son inspiration dans la relation qu’il entretenait avec la nature qui l’entourait au quotidien : installé à proximité de la petite ville d’Inverness en Californie, sur un site exceptionnel au cœur de la forêt et proche de la côte Pacifique. L’artiste s’est attaché toute sa vie durant à créer en connexion profonde avec son environnement, utilisant les ressources naturelles qu’il trouvait (souches de séquoias et troncs de bois flottés, terre, pierres…) pour créer un corpus d’œuvres renouant avec des formes d’expression ancestrales et jouant avec des échelles aussi bien modestes que monumentales.

Une sélection de plus de 150 pièces comprenant des œuvres sculpturales, des céramiques, du mobilier, des maquettes, des peintures, des croquis et des photographies originales provenant du JB Blunk Estate et de collections privées illustre l’étendue de sa pratique artistique, au croisement de l’art et de l’artisanat.  L’exposition dévoile notamment l’une de ses premières céramiques connues réalisée à Los Angeles, alors qu’il était étudiant à UCLA, dans les années 1940 mais aussi un ensemble de maquettes en bois, rarement montrées jusqu’à présent. Enfin, des correspondances, des esquisses, et des ouvrages issues des archives familiales mettent en lumière le processus de travail de l’artiste, ses liens amicaux et professionnels mais aussi ses sources d’inspirations, qu’il s’agisse des civilisations premières, de différentes approches de la spiritualité ou encore de sa vision pionnière en matière d’écologie.

Un film spécialement commandé pour l’occasion invite à appréhender les multiples facettes de la maison et de l’atelier que le sculpteur avait entièrement construit de ses mains, de la structure architecturale au mobilier en passant par les arts de la table, les interrupteurs ou encore l’évier intégralement sculpté. Réalisée principalement à partir de matériaux récupérés, la Blunk House, emblématique de sa pratique et d’un état d’esprit, est considérée comme son œuvre majeure d’art total. Le court-métrage s’attachent à faire ressentir l’environnement unique dans lequel Blunk a vécu avec sa famille à proximité de la côte sauvage de Point Reyes en Californie du Nord.

Un second film inédit permet de découvrir une sélection de quatre œuvres d’art monumentales installées dans la région de San Francisco : taillées dans des blocs de séquoia géant, ces assises praticables adressées à la collectivité et installées dans des espaces urbains témoignent d’un autre pan du travail de Blunk.

Le parcours se déploie sur 900m2 et aborde le travail de Blunk à travers 6 sections thématiques – Japon, Paysage, Maison, Archétypes, Processus et Art dans l’espace public – présentant son approche holistique en matière de design, d’art et d’architecture. A l’image de sa vie et de son travail, les sections de l’exposition sont interconnectées et perméables, offrant aux visiteurs une immersion sensible dans les diverses disciplines et techniques qu’il pratiquait. La scénographie a été spécialement conçue par le designer Martino Gamper en collaboration avec la graphiste Kajsa Ståhl (Åbäke).

Pour Anne-Claire Duprat, Directrice de la Fondation “En dévoilant le travail méconnu d’un artiste célébrant la force de la nature, de la vie et de la création au croisement des disciplines, cette rétrospective rejoint l’ambition de la Fondation d’entreprise Martell d’encourager l’émergence d’approches artistiques inédites tournées vers la mutation écologique des territoires et de nos modes de vie.”

De haut en bas : Courtesy JB Blunk Estate
Visuels 1 et 2 : The Blunk House à Inverness, Californie © Leslie Williamson
Visuel 3 : JB Blunk, Untitled, c.1970 © Daniel Dent.
Visuel 4 : JB Blunk entrain de sculpter Continuum, c. 1979. © Mike Conway
Visuel 5 : JB Blunk, Untitled, c.1990 © Daniel Dent.


Mathilde Pellé - CHEMIN CREUX

crédits photos : Mathilde Pellé
Couteau MB-2, Maison soutraire, 2021
Coupelle

MATHILDE PELLÉ

CHEMIN CREUX
8 juin - 29 décembre 2024

Dossier de Presse (FR)Livret enfants (FR)

La Fondation d’Entreprise Martell lance son nouveau format d’exposition-résidence et invite la designer Mathilde Pellé à partager et développer sa démarche de recherche Soustraire. En déployant différents aspects du travail mené depuis 2016 – à la fois expérimental, critique, formel et théorique – l’exposi­tion incite à poser un regard attentif sur des objets que nos sociétés proposent et sur les formes qui peuvent advenir par soustraction. Pellé poursuit la question inépuisable qui dirige ses réalisations, sa pensée et son rapport au design : « Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que moins ? »

Pour l’exposition « Chemin creux », elle expérimente la ruine d’environnements domestiques par la soustraction et s’impose un protocole par lequel elle vient retirer de la matière à des objets de la vie quotidienne en les grattant et en les désossant, créant ainsi de nouveaux objets à partir du vide.

En s’appuyant sur des aspects de son travail, elle partage sa vision d’une direction complètement ignorée au profit du plus, de l’addition et de la croissance : celle du moins.

Sa démarche l’amène à étudier les barrières (poli­tiques, sociales, psychologiques, etc.) qui limitent notre capa­cité à choisir le moins et/ou à l’accepter. Pourquoi le plus est-il, dans la plupart des cas, le choix prédominant ? Quelles sont les logiques à l’œuvre qui nous conduisent globalement à choisir plus, comment sont-elles apparues et pourquoi ?

Puisque les limites liées à la production matérielle doivent être reconnues et acceptées globalement en ces temps marqués par l’urgence écologique, ne faudrait-il pas en même temps ouvrir une exploration non limitative du moins, du petit, du plus petit ? S’il est abordé comme une direction à sonder, le moins permet de reconsidérer nos environnements matériels et autorise une critique des modèles dominants qui sont curieuse­ment à la fois producteurs d’épuisement et de saturation.

Pourquoi les capacités de lecture et d’analyse du monde des formes (environnantes et/ou produites) par les artistes et les designers sont-elles essentielles à la reformu­lation d’un équilibre commun ? En quoi ces approches non académiques peuvent-elles être les vecteurs ou les supports de transformations profondes ? Ce sont ces « chemins creux », sans réponses certaines qu’emprunte Mathilde Pellé.


Programme Culturel et Ordinaire Extra !

© ETH-Bibliothek Zürich, Bildarchiv / Fotograf: Schmid, Walter / Com_L27-0110-0001-0004 / CC BY-SA 4.0

Programmation Culturelle

s'inscrireTélécharger le programme

Rencontres et Conférences

Tout au long de l’année, la Fondation propose des rencontres faisant écho aux expositions.


ORDINAIRE EXTRA!

La Fondation propose un programme ludique et créatif pour prolonger en famille la visite des deux expositions à chaque vacance scolaire et des ateliers d’initiation tout au long de l’année.

Corélie Bonneau – Inspiration et pliages à la japonaise
Atelier en famille, à partir de 6 ans.
Mercredi 17 Juillet, de 14h – 17h :
Parée d’un Yukata (kimono d’été), Corélie Bonneau vous partagera ses techniques de pliage afin de recréer certaines pièces de mobilier de l’artiste JB Blunk.

Gaële Dubois- Création d’une tasse en porcelaine
Atelier en famille, à partir de 12 ans.
Mercredi 23 octobre, 15h – 17h 30 :
Découvrez la technique du coulage de porcelaine et venez fabriquer votre propre tasse en compagnie de la céramiste Gaële Dubois. Après avoir choisi et coulé la forme que vous souhaitez, vous pourrez la personnaliser en ajoutant de la couleur, du relief, et une anse… elle vous sera restituée après cuisson, prête à être utilisée !

Akiyo Kajiwara – A vos marques … Tressez !
À partir de 11 ans.
Mercredi 30 octobre, 15h 30 – 17h :
Akiyo Kajiwara vous initiera à la décoration Shimekazari en utilisant des techniques de tressage traditionnelles réalisées avec du raphia naturel.

Akiyo Kajiwara – L’art du Furoshiki
Atelier en famille, à partir de 7 ans.
Mercredi 11 décembre, 15h 30 – 17h :
Akiyo Kajiwara vous partagera l’art de l’emballage japonais : Furoshiki. Vous apprendrez à plier et nouer ce tissu carré japonais pour créer des emballages et sacs cadeau réutilisables et originaux. Idéal pour s’entraîner à l’emballage des cadeaux de Noël.

Akiyo Kajiwara – Création de nuno-zôri
À partir de 11 ans.
Mercredi 18 décembre, 9h – 12h et 14h -17h (atelier de 6h) :
Un atelier imaginé par la designer textile Akiyo Kajiwara pour confectionner des Nuno-zôri, des chaussons en tissu traditionnels japonais. Chaque participant·e devra apporter une pièce de tissu usagée ou neuve en coton de 100 cm × 200 cm (minimum) et une pièce de tissu usagée ou neuve en coton de 40 cm × 100 cm (avec un motif différent).

Atelier bois — Apprentis Blunk !
Atelier en famille, à partir de 8 ans.
Les enfants doivent obligatoirement être accompagnés d’un adulte.
Un samedi par mois de 10h à 12h 30
Samedi 21 sept / Samedi 19 oct /
Samedi 23 nov / Samedi 14 déc.
Chaque enfant, accompagné de l’ébéniste Mathias Heinisch, créera deux spatules en bois de cèdre dans l’esprit de ce que JB Blunk créait pour sa maison !
Inscriptions : ateliers_bois@orange.fr
45€/enfant

La visite sensorielle
Jeune public à partir de 8 ans
Tous les dimanches, 16h :
Une visite « au-delà du regard » pour découvrir l’exposition en faisant appel à tous vos sens grâce au kit de médiation spécialement conçu par des étudiantes du DN Made Angoulême. C’est parti pour une chasse aux œuvres !


Baptême du feu

BAPTÊME DU FEU

Les baptêmes du feu sont actuellement indisponibles

ATELIER D’INITIATION AU SOUFFLAGE DE VERRE

La Fondation d’entreprise Martell ouvre les portes de son Atelier Verre et propose une nouvelle expérience : le « Baptême du feu ». Accompagnés par les artisan verriers, cette séance d’initiation vous permettra de souffler vos premières pièces (2 par personne).

Objectifs de l’atelier :
– Découvrir l’atelier et ses outils : fours, canne, etc
– S’initier aux techniques verrières
– Façonner et souffler des formes simples à la canne

Consignes de sécurité :
– Port de chaussures fermées plates (prêt des surchaussures de sécurité)
– Port de vêtements en coton avec haut à manches longues
– Se munir d’une gourde d’eau
– Cheveux attachés

Coût de la séance : 85 € (durée 2h) Règlement direct auprès des artisans: sumup, chèque ou espèces

3 personnes maximum par séance / Inscriptions réservées aux adultes